Graal : Objectifs et Projets en cours

La Sàrl Les Graines de l’Ami Luron a vu le jour au printemps 2018.

Nos premiers pas dans les cultures associées et les cultures non conventionnelles se sont transformés en un “bout de chemin parcouru”.

Commencée en 2014 par la préparation du terrain en agriculture régénérative, et des essais sur parcelles “crash test”, nous sommes passé de 30 ares semés en 2016 à
5 hectares de quinoa en 2019. Cultures de pois chiches, lin, millet, sarrasin, avoine ont suivis, avec chaque fois les défis techniques que cela engendre.

Le centre de tri tourne à plein rendement.  Il faut dire que l’occasion a fait le larron, nous sommes passés de 20 tonnes triées pendant l’hiver 2017 – 2018 à 63 tonnes triées fin décembre 2019, avec plus de 50 tonnes en attente….

Le premier pari est pleinement réussi ….

Le suivant va être d’arriver à gérer ce que nous avons mis en place… nous ne nous attendions pas à un tel succès, ni à de telles résistances…

Petit tours d’horizon :

Que sont devenus nos objectifs du projet “Les Graines de l’Ami Luron”

Oui, nous trouvons tranquillement un public intéressé par notre démarche :
Préserver le sol au maximum  et être ouvert à toutes les formes d’agricultures qui innovent.

Atypiques dans nos manières de faire, nous avons rencontré autant de résistances face à nos pratiques que de soutiens. Nous persistons dans notre envie de rester libre, nous avons cependant adhéré à deux réseaux, labels :

Neuchâtel Vin et Terroir

Qui propose une mise en réseau efficace des différents acteurs locaux : restaurateurs, épiceries de village et producteurs.

 

Label IP-Suisse

IP Suisse

Label davantage en lien avec les besoins agonomiques que concernant directement les consommateurs.

Nous remplissons le cahiers de charge sans avoir à faire autre chose que ce que nous faisons déjà. Ainsi, cela nous a semblé correcte de donner des garanties externes également aux consommateurs.

Oui avec certains, non avec d’autres, rien de plus logique et humain.

De beaux échanges ont vu le jour, notamment sur les questions de la synergie de revalorisation d’une région et le développement d’un PDR (plan de développement rural) pour le Val de Ruz, projet dont nous faisons partie et qui nous motive grandement. 

Oui, trois fois oui !

C’est un vrai plaisir que de voir les terres revivre, la vie proliférer. Cela peut s’observer à tous les étages ! Le lièvre sauvage a refait son apparition sur le domaine. Oiseaux et insectes sont en augmention, malgré l’inefficience des lisières de forêt.

Cela nous réjouit chaque jour ! 

Oui, on construit, à savoir par contre que dans l’agriculture, un essai dure une année…..sans compter les conditions climatiques…..un joli challenge.

Cette année gros soucis sur le pois chiche, 500 kg de graines semées, même pas 84 récoltés… impropre à la consommation !!! Sans parler de l’attaque foudroyante sur le colza par un vol de charançon, 70 % de la culture touchée, suivis d’un gel dévastateur…

Une belle expérience, riche en contacts et compétences nouvelles à acquérir…
Création de formules pour gérer les stocks, graphisme, emballages, comptabilité… c’est tout un métier ….

Comme exprimé plus haut… on croule sous le job….

Photos réalisées par Guillaume Perret

de la terre dans une main
3 personnes observent la terre
graines germée dans la terre